Bienvenue sur ces pages . Ici nous allons partager des questions et des réponses, j'espère vous donner les clés pour mieux aborder votre rééducation orthoptique sans me substituer aux thérapeutes auxquels on vous aura confié.La lecture des articles et des échanges ne doit pas vous faire oublier l'impératif de la consultation chez votre médecin ophtalmologiste et les dialogues indispensables avec votre opticien. Ces spécialistes dont l'orthoptiste fait partie, sont là pour vous aider à surmonter les troubles de votre vision. J'espère que mon expérience de bientôt 30 années d'orthoptie vous sera bénéfique.

Rechercher dans ce blog

.

comment détendre les muscles de ses yeux

Prendre conscience des muscles de nos yeux n'est pas une chose simple. Si je vous demande de contracter une main, vous allez sans doute  serrer le poing. Si, au contraire, je vous demande de décontracter votre main , vous déserrerez vos doigts et laisserez votre bras ballant pour que votre main devienne le plus souple possible.



Mais les muscles de nos yeux, pourtant sollicités autant que les autres muscles de notre corps, nous sont moins familiers. Les voici. On va laisser de côté le cours d'anatomie.Lisez, retenez ou pas leur noms, mais surtout apprenez à décontracter votre regard.

Pourquoi les muscles de  nos yeux sont-ils contractés?

Il peut y avoir beaucoup de raisons à cela . La plus fréquente est sans doute le travail de fixation qui nous est demandé dans nos professions. Le travail de bureau, ordinateur, (cf article) tout ce qui va obliger nos yeux à rester dans une fixation de proximité (cf article) très longtemps et dans une lumière artificielle. Autant de contraintes que nous sommes bien obligés de subir. Et si à cela s'ajoute une passion de lecture, de jeux vidéos ou de gravure sur grain de riz, le bilan ne peut être que douloureux!


Dans quelle conditions nos yeux se détendent-ils?

* Dans le regard lointain qui va solliciter les muscles différents de ceux qui ont travaillé durant la période de fixation de près
* Dans le regard vers le haut qui est une position de divergence naturelle, elle aussi opposée au regard vers le bas qui est une position de fixation de proximité
* à l'approche du sommeil, moment où notre corps se met en situation de repos musculaire 

Nos yeux sont souvent le reflet de notre comportement général.


Une caractéristique fréquente de la vision binoculaire est l'ESOPHORIE. 
Assez simplement je vous dirai que l'esophorie est la manifestation de muscles oculaires contractés alors que nous sommes en position de repos, donc pas dans une situation de fixation particulière. Et si les muscles de nos yeux sont contractés, les autres muscles de votre corps le sont souvent aussi. parce qu'en plus de nos conditions de travail, notre personnalité, notre vie, notre façon d'exprimer ou pas nos émotions font que nous soumettons notre corps à des contractures et des postures particulières.
Depuis que j'exerce l'orthoptie, et à chaque bilan qui montre une esophorie assez importante ou même moyenne, j'aborde prudemment, pour ne pas blesser mon patient, un autre domaine sur lequel il ne s'attend pas forcément à réfléchir.

les questions   Avez-vous mal au dos? mal aux trapèzes? serrez-vous les dents la nuit? avez-vous l'impression d'avoir le visage contracté, la nuque douloureuse? avez-vous des douleurs articulaires, genoux, pieds, hanches...est-ce que vous arrivez à exprimer vos contrariétés?

Entre oui et non bien placés,
 le patient prend peu à peu conscience
 de l'interaction de ses autres douleurs
et de son comportement général,
avec les muscles de ses yeux.


Alors comment faire?

Là encore la réponse n'est pas simple. Mais posons un semblant de schéma qui peut nous guider.

Il faut faire le point sur

  • d'éventuels accidents physiques qui ont pu interagir avec notre corps et modifier notre posture
  • des traitements en cours 
  • nos conditions de travail
  • les facteurs émotionnels qui ont pu bousculer notre équilibre et notre aptitude à les "digérer"
  • ne pas oublier l'essentiel qui est notre bonne correction optique
Une fois le tour de notre monde fait, à nous de savoir comment nous libérons nos tensions physiques et psychologiques. 

Êtes-vous yoga ou  punching ball? 

 Si vous choisissez la deuxième option, je ne peux guère vous aider, mais si la zen-attitude vous tente, je veux bien essayer.




Choisissez le moment de la journée, pas forcément long mais bien choisi où vous pourrez oublier un peu les contraintes de la journée et penser à vous. L’égoïsme a parfois du bon ! Musique, bougies, lumière tamisée, obscurité, c'est vous qui décidez.

Fermez vos yeux et commencez par détendre votre corps 

Si vous êtes assis, décroisez vos jambes, vos bras, commencez par faire le tour de votre corps par la pensée, allez lentement et si un endroit semble résister un peu plus ne vous acharnez pas, la tension disparaîtra peu à peu. Relâchez votre dos, vos épaules, vos mains. Lentement massez votre cuir chevelu, il doit être souple et mobile, votre visage, votre front, vos tempes, les lobes de vos oreilles, vos joues qui doivent rester souples.


Ne brûlez pas les étapes, se détendre n'est pas chose facile. Prenez le temps

Ouvrez vos yeux, lentement et si vous le pouvez mettez-vous face à un horizon assez lointain, fenêtre ouverte, poster réaliste.

Laissez aller votre regard, oubliez ce que vous voyez. Le but du jeu est le voyage de votre esprit et le relâchement de votre attention visuelle. Votre vue se trouble? laissez faire. Tout réflexe pour mettre net ce que vous voyez va réveiller votre attention et contracter vos yeux.
Baladez le plus lentement possible votre regard vers le haut puis revenez à la position horizontale ( évitez le regard en bas, au moins les premiers temps ) Vous pourrez par la suite promenez votre regard dans toutes les positions indiqué par le schéma mais ne forcez pas . 




Notre regard trahit notre attention.
Il vous est sans doute arriver d'être en conversation avec quelqu'un et de réaliser soudainement que la personne ne vous écoute plus vraiment. Le signe qui trahit cet esprit qui s'échappe est souvent le regard qui fuit un peu, devient plus vague et moins vif. Il  nous est impossible de détendre nos yeux si notre esprit reste vigilant, ou inquiet ou tout simplement fixé sur une réalité.

Ces exercices sont la base de la relaxation et de la divergence hors contexte d'une rééducation auprès d'une orthoptiste qui utilisera son matériel, prismes, synoptophore, stéréogrammes... pour aider vos yeux à se relaxer. Mais dans toute rééducation, rien ne se fera sans vous. Et comprendre ce que l'on fait et pourquoi on doit le faire vous aidera à prolonger les acquis bien au delà des quelques séances orthoptiques










Aucun commentaire: